Quatre façons de moins recycler

Bac de recyclage

Si votre bac de recyclage est rempli à ras bord chaque semaine, vous avez peut-être besoin d’astuces pour remédier à cela? (Photo: Sigmund via Unsplash)

Recycler a l’air d’être une bonne chose à faire. Mais certain.e.s d’entre nous en abuse peut-être un peu…

« Recycler » est le dernier mot en « R » de la séquence « réduire, réutiliser et recycler ». À quelques exceptions près, comme pour les téléphones cellulaires, les piles, les ampoules, les sacs de plastique et les médicaments, nous maîtrisons un peu trop bien le recyclage.

Ce qui paraîtra évident, c’est qu’il y a d’autres mots en « R » qui méritent votre attention : réduire, réutiliser, refuser, renouveler, rénover, repenser et réimaginer, pour n’en nommer que quelques-uns.

Réduire sa consommation n’est pas une chose facile. Tirer le meilleur parti de nos biens, en faire bon usage ET les jeter de manière appropriée sont des gestes qui peuvent sembler compliqués. N’aimeriez-vous pas mieux FAIRE des choses plutôt que POSSÉDER des choses?

Les coûts environnementaux cachés du recyclage

Le recyclage est préférable à la mise en décharge des déchets. Il permet de conserver les matières premières, de réduire les incidences environnementales de l’extraction de nouvelles matières et de diminuer les gaz à effet de serre, les polluants et le besoin de décharges supplémentaires.

Mais le recyclage a tout de même des coûts environnementaux. Il faut de l’énergie pour collecter, transporter et traiter les matériaux. Certains matériaux recyclés sont transformés en nouveaux produits, ce qui consomme également de l’énergie et de l’eau et nécessite des transports et des infrastructures.

Certains nécessitent beaucoup d’énergie pour être recyclés. D’autres encore ne sont pas économiquement viables et finissent de toute façon dans des décharges. Les habitant.e.s de communautés rurales et éloignées n’ont parfois même pas accès aux infrastructures et aux installations de recyclage.

Le recyclage est une solution efficace pour la gestion des déchets, mais pas une solution parfaite. La gestion des déchets doit tenir compte de la réutilisation et de la réduction.

Comment faire un audit de recyclage

Si votre bac de recyclage est plein à craquer chaque semaine, envisagez d’autres solutions.

Essayez cette expérience rapide : un audit de votre bac à recyclage! Voici comment procéder :

  1. Faites participer toute la famille (ou l’immeuble)! L’avantage de passer au vert ensemble est qu’une équipe solidaire rend de nombreuses personnes plus efficaces. Et les solutions collaboratives ont plus de chances de fonctionner en équipe que seul.e.
  2. Choisissez un jour pour vous réunir peu de temps avant la collecte afin de laisser le temps aux déchets de s’accumuler.
  3. Parcourez la poubelle et notez ce que vous trouvez.
  4. Séparez les articles en piles par matériau (papier, plastique, métal, verre, etc.) et/ou par type (contenants, boîtes, emballages, tasses et couvercles, journaux, etc.)
  5. Notez les articles et/ou les matériaux les plus courants. S’il s’agit principalement de plastique, notez les types de plastique. Estimez le volume ou le pourcentage de recyclage dans chaque pile et notez-le également.
  6. Réfléchissez à la manière de réduire le recyclage en évitant ou en réutilisant ces articles à l’avenir. Quels sont les « changements faciles et rapides », c’est-à-dire les choses que vous pouvez changer facilement tout en ayant un impact important? Concentrez-vous sur un ou deux de ces changements pour commencer.
  7. Revenez dans quelques semaines pour voir où vous en êtes ou refaites l’audit pour voir si vous vous êtes amélioré.e.
  8. Célébrez vos réussites et réfléchissez à la manière de recycler encore moins.
Personne montrant comment recycler une bouteille

Quels types de plastiques peuvent être recyclés?

Le plastique est partout et il est difficile de savoir ce que vous pouvez réutiliser, ce que vous pouvez recycler et ce que vous pouvez faire pour réduire votre consommation de plastique.

Il existe sept codes d’identification des plastiques. Consultez le site web du service de collecte de votre municipalité ou de votre ville pour savoir quels plastiques vous pouvez recycler là où vous habitez.

Quatre conseils pour moins recycler

Première astuce : Magasinez mieux

Soyez conscient.e de l’emballage excessif de tous les biens de consommation, comme les aliments, les produits de soins personnels et électroniques, même les produits biologiques, locaux, non toxiques et les articles sans OGM.

À la place :

  • Ne recyclez plus les tubes, les bouteilles et les pots de produits de soins corporels. Fabriquez votre propre désinfectant pour les mains, votre propre lotion pour le corps et bien plus encore!
  • Ne recyclez plus les tubes, bidons et vaporisateurs en plastique des nettoyants ménagers achetés en magasin. Fabriquez les vôtres en utilisant des ingrédients écologiques que vous avez peut-être déjà.
  • Magasinez de seconde main, par exemple des vêtements ou des meubles. Cela permet de réduire les emballages utilisés pour la fabrication et le transport.
  • Lisez les étiquettes. Cela vous aidera à savoir de quoi sont faits les produits et les emballages. Recherchez des matériaux biodégradables ou recyclés post-consommation.
  • Soutenez les entreprises qui proposent des programmes de recyclage gratuits pour leurs produits et emballages.

Deuxième astuce : Ne mettez plus de contenants en verre au recyclage!

Ces contenants sont faciles à laver (ils vont très bien au lave-vaisselle), ils sont étanches et ne produisent pas de résidus toxiques comme le bisphénol A (BPA).

Soyez créatif.ve et réutilisez vos contenants en verre pour :

  • Stocker les restes, les produits secs, le matériel d’art ainsi que les produits et les soins du corps faits maison.
  • Emballer votre lunch ou votre boisson.
  • Les utiliser comme verres à boire, vases ou chandeliers.
  • Faire un distributeur de savon en ajoutant une pompe.
  • Faire de l’art (par exemple, fabriquer un terrarium ou une boule à neige).

Troisième astuce : Le premier « R » est Réduire

Le moyen le plus efficace de réduire les déchets, quels qu’ils soient, est de ne pas les créer. Éliminer le besoin de nouveaux produits (y compris les emballages) signifie récolter moins de matières premières, générer moins d’émissions de gaz à effet de serre et utiliser moins d’énergie. Cela vous permettra également d’économiser de l’argent.

À la place :

  • Achetez moins d’aliments préparés et faites-en plus à partir de zéro. Quelle part de ce que vous consommez régulièrement pouvez-vous faire à la maison? Si vous vivez avec d’autres personnes, organisez une soirée de préparation de condiments ou de repas!
  • Achetez en vrac dans votre magasin local zéro déchet en utilisant vos récipients réutilisables.
  • Faites vos courses chez un fournisseur en gros ou achetez des produits emballés en grandes quantités, à condition de ne pas gaspiller.
  • Faites vos courses dans les marchés fermiers. Apportez vos propres sacs à provisions, vos sacs réutilisables pour les fruits et légumes et vos contenants.
  • Évitez les articles à usage unique. Apportez vos propres articles réutilisables : tasses de voyage, ustensiles/baguettes, récipients, pailles, serviettes en tissu, etc.
Famille éco-responsable

Envie de rendre votre foyer plus écologique?

Que vous viviez avec un.e partenaire, votre famille, des colocataires ou dans un lieu de vie communautaire, les personnes qui partagent votre espace peuvent être les plus difficiles à encourager.

Adoptez des gestes plus écologiques à la maison

Quatrième astuce : Réparez

À cause de leur obsolescence programmée, la plupart des produits de consommation sont conçus pour briser et il est devenu moins dispendieux d’acheter de nouveaux produits que de les réparer. Même si la plupart des provinces ont des programmes de recyclage pour les petits et grands appareils, essayez d’abord de les réparer.

Avant de les remplacer :

  • Vérifiez si l’article est sous garantie. L’entreprise peut avoir un programme de réparation.
  • Accueillez ou participez à un atelier de réparation proche de chez vous. C’est un excellent moyen d’acquérir de nouvelles compétences, de partager des connaissances et de créer une communauté.
  • Revalorisez-les. Donnez-leur une nouvelle vie et une nouvelle utilité.
  • Si un objet est légèrement usé (mais pas endommagé ni brisé), vendez-le, offrez-le ou donnez-le. Le réparer ou le remettre à neuf peut en augmenter la valeur.

Recyclez vos appareils électroniques

Les déchets électroniques sont le flux de déchets domestiques qui connaît la croissance la plus rapide. Il peut être difficile de savoir ce qui est recyclable, réparable et réutilisable.

Renseignez-vous en ligne ou par téléphone auprès de votre ville ou municipalité.

Où recycler d’autres produits

Vous ne pouvez pas le réutiliser, le réparer, le remettre à neuf ou le revaloriser? Et bien, il faut le recycler.

MAIS évitez de mettre tout et n’importe quoi au recyclage. Les gens mettent certains articles dans les bacs de recyclage en espérant qu’ils soient recyclés, comme la styromousse, le polystyrène, les piles, les ampoules, les appareils électroniques, les sacs de plastique, les déchets domestiques dangereux (comme la peinture et les produits de jardinage chimiques), etc. Lorsque les installations ne peuvent pas les traiter, le fait de mettre ces articles à la poubelle met le système à rude épreuve. Tenez-vous au courant des directives de votre municipalité en matière de gestion des déchets.

Un écocentre près de chez vous accepte-t-il ces articles?

Certains détaillants proposent des programmes de recyclage :

  • IKEA recycle les ampoules basse consommation, les piles, les bandes lumineuses et leurs clés Allen.
  • Bureau en Gros recycle les produits technologiques, les cartouches d’encre et de toner, les téléphones cellulaires, les appareils électroniques, les piles (rechargeables et alcalines) et les instruments d’écriture.
  • Certains détaillants et marques offrent des rabais lorsque vous leur retournez directement leurs produits pour qu’ils soient recyclés. D’autres proposent des services d’envoi par la poste ou de collecte des déchets et emballages de leurs produits.
  • Donnez vos lunettes à des organisations qui les collectent et les recyclent.