Qui sommes-nous

Un monde. Une nature.

Nous sommes la nature.

L’espèce humaine, et toutes les autres.

Nous vivons en étroite interconnexion avec la nature et les uns avec les autres. Ce que nous faisons à la planète et à ses créatures vivantes, c’est également à nous que nous le faisons.

Telle est l’affirmation première au cœur de l’action de la Fondation David Suzuki.

Créée en 1990, la Fondation David Suzuki est un organisme sans but lucratif pancanadien et bilingue. Son siège social est à Vancouver et elle compte des bureaux à Montréal et Toronto.

La Fondation s’appuie sur des recherches avérées. Elle mise sur la sensibilisation et l’analyse de politiques d’intérêt public pour mener son action en faveur de la conservation et de la protection de l’environnement afin d’aider à dessiner un avenir pour le Canada. La Fondation collabore régulièrement avec des organismes sans but lucratif et communautaires, les gouvernements, les entreprises et les citoyens.

« Notre mission est de protéger la diversité de la nature et notre qualité de vie, pour nous et pour les générations futures. Notre vision est que d’ici une génération, les citoyennes et citoyens du Canada comprennent leur interdépendance avec la nature et agissent en conséquence.»

Nous sommes honorés que les Canadiens voient dans la Fondation la source la plus crédible et la plus fiable d’une information fondée et pertinente en matière d’environnement au Canada, et qu’ils voient en elle l’organisme privilégié pour travailler avec les gouvernements et les entreprises à trouver des solutions aux grands enjeux environnementaux.  De fait, notre approche consiste à s’appuyer sur des faits et savoirs éprouvés pour donner aux citoyens le pouvoir d’agir dans leur communauté face aux enjeux environnementaux collectifs. 

La voie vers un avenir durable

Aujourd’hui, notre action s’articule autour de trois axes prioritaires.

1. Droits environnementaux

Objectif : Établir le droit juridique de tous les citoyens du Canada de vivre dans un environnement sain.

Le droit à un environnement sain, c’est l’idée simple mais puissante que chacun au Canada a droit à l’air pur, à l’eau potable et à des aliments sains. Nous croyons que ce droit doit être protégé par la constitution, et c’est pourquoi nous exigeons la protection juridique des droits environnementaux et que, ce faisant, nous affirmons notre responsabilité comme gardiens d’une nature dont nous dépendons si étroitement.

2. Solutions climatiques

Objectif : Accélérer le passage à un avenir sobre en carbone

Les changements climatiques menacent les écosystèmes garants de la vie sur Terre. La ratification en 2016 par 195 états – dont le Canada, et l’Union européenne – de l’Accord de Paris sous l’égide des Nations Unies, était mue par un sentiment croissant de l’urgence d’agir face à l’enjeu emblématique de notre époque. En vertu de cet accord, le Canada et les autres pays industrialisés sont engagés à opérer la transition des combustibles fossiles à l’énergie renouvelable – à 100 % – d’ici 2050. Dans cette perspective, nous explorons le formidable potentiel des énergies renouvelables au Canada — afin que tous, citoyens, villes, communautés autochtones et entreprises puissent jouer un rôle actif et porteur. Nous souhaitons contribuer à ce que la question climatique cesse d’évoquer un avenir sombre pour au contraire ouvrir les possibilités, et faire en sorte que les citoyens du Canada contribuent à la solution climatique.

3. Biodiversité

Objectif : Protéger et restaurer la nature

La vie de l’être humain – à l’instar de celle de tout autre organisme vivant – dépend d’air pur, d’eau potable et de sols fertiles. Nous reconnaissons notre appartenance à la nature et le fait que nous devons vivre dans le respect de ses limites. Notre vision en matière de biodiversité en est une d’une interaction plus harmonieuse entre les citoyens et la nature, et d’un engagement collectif à protéger les espèces et les lieux qui nous sont chers. Pour nous, les communautés autochtones sont les gardiens de la biodiversité de leurs terres, aussi œuvrons-nous à la reconnaissance des droits et titres des Premières Nations, dont nous promouvons la gouvernance de la terre et de l’eau sur leur territoires.

Politiques et orientations

01

Politique d’éthique de l’acceptation des dons

La Fondation David Suzuki n’accepte les dons que si elle est certaine qu’ils appuieront sa mission. Elle refuse les dons qui pourraient nuire à son intégrité, restreindre sa liberté d’action ou entacher sa réputation. La Fondation n’accepte pas de dons directs de la part de gouvernements au Canada.

02

Politique sur les peuples autochtones

La Fondation David Suzuki reconnaît les droits et titres des peuples autochtones. La Fondation s’inspire en cela de la Déclarations des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (2007) et du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (2015). La Fondation s'est engagée à collaborer respectueusement avec les peuples autochtones lorsque son travail concerne leurs intérêts.

03

Protocole d’intégrité scientifique

La Fondation David Suzuki s’appuie sur la science pour étayer ses travaux. Cet engagement se traduit par l’évaluation par les pairs de ses recherches et études, par la transparence et par l’accès à une information pertinente, ainsi que par le souci de l’exactitude dans les communications.

« Chaque personne, chaque groupe, chaque organisme œuvrant seul à bâtir un monde différent peut sembler impuissant et insignifiant, mais la force du nombre rendra le mouvement irrésistible et irréversible. »