Comment cultiver des plantes vivaces comestibles

Un jardin de fruits et légumes vivaces par Hatchet & Seed. (Photo : Kelly Brown)

Vous souhaiteriez vous nourrir davantage d’aliments cultivés localement? Vous aimeriez profiter des bienfaits du jardinage? Faites pousser des plantes vivaces comestibles!

As ou novice du jardinage, vous enrichirez vos expériences culinaires grâces aux herbes, aux fleurs, aux légumes, aux fruits et aux noix vivaces récoltés chaque année – une bonne nouvelle pour votre portefeuille, votre bien-être et la planète.

Qu’est-ce qu’une vivace?

Les plantes annuelles (ex. : les pois) complètent leur cycle de croissance en une seule saison, tandis que celui des plantes bisannuelles (ex. : les poireaux) s’étend sur deux ans. Les vivaces, quant à elles, perdurent plus de deux ans. Les saisons printanières et automnales représentent les meilleurs moments pour leur mise en terre. Elles poussent et fleurissent au printemps et à l’été, meurent à l’automne et à l’hiver, et renaissent de leur rhizome au printemps suivant.

Ce qui rend les plantes vivaces si fantastiques :

  • Elles reviennent toujours et survivent à l’hiver.
  • Elles résistent mieux aux nuisibles que les plantes annuelles.
  • Elles contribuent à la qualité du sol et l’améliorent.
  • Elles ne requièrent pas de sol labouré, ce qui maintient intactes les cultures mycéliennes (toutes les sortes de champignons) et la structure du sol.
  • Elles augmentent l’aération et la capacité d’absorption d’eau du sol.
  • Elles génèrent du compost, enrichissent la terre arable et aident à ramener vers la surface les éléments nutritifs issus des feuilles mortes tombées chaque année.
  • Elles sont à la fois comestibles et ornementales, donc délicieuses ET belles!
  • Elles possèdent souvent une longue espérance de vie. Les asperges peuvent, par exemple, vivre jusqu’à 40 ans!

Soutenez les pollinisateurs à l’aide de plantes indigènes vivaces comestibles

Optez pour des plantes indigènes vivaces comestibles de votre écorégion. Elles seront bien adaptées aux conditions locales et appuieront les pollinisateurs dans leur rôle crucial.

Celles-ci ont évolué pendant des millénaires aux côtés d’autres plantes, espèces, animaux, champignons et bactéries, s’adaptant aux sols et aux conditions climatiques de leur territoire. Quant aux pollinisateurs, leur alimentation et leur habitat dépendent des plantes indigènes propres à leur lieu de vie.

Contribuez à soutenir la santé et la diversité des écosystèmes locaux, et créez du même geste un habitat magnifique et utile pour les pollinisateurs : plantez des vivaces indigènes comestibles (et des fleurs sauvages, des arbres et des arbustes!) de votre écorégion.

Dans la liste suivante, les espèces indigènes propres à une région canadienne, ou qui en comportent une variété, sont marquées d’un astérisque. Privilégiez les plantes vivaces de votre écorégion, dans la mesure du possible.

Les fines herbes vivaces et les fleurs comestibles

Assaisonnez vos salades et rehaussez vos créations culinaires avec des fines herbes vivaces et des fleurs comestibles! Saviez-vous que certaines de ses plantes se prêtent même à la culture sur le bord d’une fenêtre?

  • Chicorée (Cichorium intybus)
  • Épinard du Caucase (Hablitzia tamnoides)
  • Ciboulette (Allium schoenoprasum)*
  • Échinacée (Echinacea purpurea)*
  • Fenouil (Foeniculum vulgare)
  • Menthe des champs (Mentha arvensis)*
  • Chénopode bon-Henri (Chenopodium bonus-henricus)*
  • Houblon (Humulus lupulus)*
  • Ail du Canada (Allium canadense)*
  • Ail penché (Allium cernuum)*
  • Origan (Origanum vulgare)
  • Rosier de Caroline (Rosa carolina)*
  • Romarin (Salvia rosmarinus)
  • Millepertuis perforé (Hypericum perforatum)
  • Oseille commune (Rumex acetosa)*
  • Rosier des marais (Rosa palustris)*
  • Monarde fistuleuse (Monarda fistulosa)*
  • Roquette turque (Bunias orientalis)

À noter!

Si vous consommez toutes les parties comestibles de certaines vivaces, comme la racine et le bulbe (des fenouils ou des fougères, par exemple), vous devrez en replanter à la saison suivante.

Photo : Jon Anderson via Flickr

Légumes vivaces

Profitez de réserves inépuisables de légumes d’une année à l’autre. Si vous habitez une région où les hivers sont rudes, choisissez des variétés résistantes au froid.

  • Asperge (Asparagus officinalis)
  • Igname de Chine (Dioscorea batata)
  • Chou Daubenton (Brassica oleracea ramosa)
  • Ail éléphant (Allium ampeloprasum var. ampeloprasum)
  • Matteuccie fougère-à-l’autruche ou tête-de-violon (Matteuccia struthiopteris)*
  • Topinambour (Helianthus tuberosus)*
  • Céleri à couper (Apium graveolens)
  • Ciboule ou oignon d’hiver (Allium fistulosum)*
  • Panais (Pastinaca sativa)
  • Chervis (Sium sisarum)
  • Patate douce (Ipomoea batatas)
  • Rhubarbe (Rheum rhabarbarum)*
  • Gesse tubéreuse (Lathyrus tuberosus)

Fruits vivaces

La culture des arbres fruitiers, des arbustes, des plantes grimpantes et des buissons nécessite de la patience et de l’entretien. En effet, plusieurs arbres fruitiers vivaces ne deviennent pleinement productifs qu’après quelques années.

  • Prunier d’Amérique ou prunier rouge américain (Prunus americana)*
  • Cerisier tardif (Prunus serotina)*
  • Framboisier noir (Rubus occidentalis)*
  • Sureau du Canada ou sureau blanc (Sambucus canadensis)*
  • Prunier noir ou prunier sauvage (Prunus nigra)*
  • Aronie noire (Aronia melanocarpa)*
  • Ronce alléghanienne ou mûrier (Rubus allegheniensis)*
  • Pommier domestique (Malus pumila)*
  • Vigne des rivages (Vitis riparia)*
  • Figuier commun (Ficus carica)
  • Lyciet de Barbarie (Lycium barbarum)
  • Viorne trilobée ou pimbina (Viburnum tilobum)*
  • Airelle vigne d’Ida ou airelle rouge (Vaccinium vitis-idaea)*
  • Amélanchier stolonifère (Amelanchier stolonifera)*
  • Asiminier trilobé (Asimina triloba)*
  • Cerisier de Pennsylvanie (Prunus pensylvanica)*
  • Amélanchier à feuilles d’Aulne (Amelanchier alnifolia)*
  • Amélanchier du Canada (Amelanchier canadensis)*
  • Amélanchier glabre (Amelanchier laevis)*
  • Ronce du Canada (Rubus canadensis)*
  • Pommier odorant (Malus coronaria)
  • Sumac vinaigrier ou sumac de Virginie (Rhus typhinia)
  • Fraisier des champs ou fraisier de Virginie (Fragaria virginiana)*
  • Gadellier d’Amérique ou gadellier américain (Ribes americanum)*
  • Framboisier (Rubus idaeus)*
  • Airelle fausse-myrtille, bleuet du Canada (Vaccinium myrtilloides)*

Noix vivaces

À l’instar des fruitiers vivaces comestibles, la culture de noix requiert de l’amour et de la patience. Si votre arbre ne produit pas de noix pendant quelques années, ne vous découragez pas!

  • Noisetier d’Amérique (Corylus americana)*
  • Noisetier à long bec (Corylus cornuta)*
  • Noyer cendré (Juglans cincera)*
  • Noyer noir ou noyer d’Amérique (Juglans nigra)*
  • Staphylier à trois folioles ou staphylier d’Amérique (Staphylea trofolia)
  • Souchet comestible (Cyperus esculentus)
  • Noisette de terre ou conopode dénudé (Conopodium majus)

Obtenez la boîte à outils Partage ta pelouse

Libérez le plein potentiel de votre pelouse et contribuez à la santé des écosystèmes.

Participez à la campagne