(Crédit: usdagov via Flickr)

Saviez-vous que le Canada est l’un des pays qui gaspillent le plus d’aliments au monde? Au total, environ 40 % des aliments produits sont jetés. À la grandeur de la planète, il est question du tiers de la production mondiale qui se gaspille. C’est consternant. Financièrement, jeter des aliments peut coûter jusqu’à 1 600 $ par famille canadienne chaque année. C’est l’équivalent de prendre 1 sac d’épicerie sur 4 et de le mettre à la poubelle directement en sortant de l’épicerie — impensable vous dites? C’est pourtant bien le cas.

Pour faire sa part, la ville de Vancouver a même adopté une réglementation qui interdit la disposition des matières organiques dans les centres d’enfouissement. Aussi, en France, les épiceries ne peuvent plus jeter les aliments non vendus. Ils doivent les donner. Au Québec, heureusement, notre connaissance à l’égard du gaspillage alimentaire a beaucoup progressé au cours des dernières années — justement, de plus en plus de mouvements et de programmes afin de sensibiliser la population au gaspillage alimentaire voient le jour. Notamment, S”auve ta bouffe”:http://www.sauvetabouffe.org/, À vos frigos et la Semaine québécoise de réduction de déchets sont des excellents exemples Québécois.

Finalement, contrairement à la croyance populaire, ce phénomène ne se produit pas seulement dans les supermarchés ou dans les restaurants, mais en fait, 50 % du problème est observé à la maison. Ce qui veut dire que quotidiennement, chaque individu peut agir pour réduire ce gaspillage. Voici donc des conseils que VOUS pouvez mettre en œuvre afin de changer la tendance.

Voici donc, comment réduire le gaspillage alimentaire!

À l’épicerie

Choisissez celui à l’avant
Ce conseil s’applique notamment aux produits laitiers. Ne choisissez pas les articles à l’arrière des étalages, privilégiez plutôt les articles à l’avant.

Arrêtez votre choix sur le dernier

Personne n’aime être choisi le dernier. C’est la même chose avec la dernière tête de laitue de l’étalage, la banane seule ou le pamplemousse un peu trop rabougri.

Décidez de prendre les aliments brunis, tâchés ou déformés
Les aliments imparfaits demeurent bons au goût et riches en nutriments.

Choisissez parfois des aliments trop mûrs
Si vous ne les prenez pas, ils moisiront. Consommez-les en premiers et utilisez-les pour cuisiner (soupes, desserts, smoothies).

À la maison

Planifiez vos repas
Ce truc est essentiel afin d’éviter le gaspillage. Grâce à la liste d’épicerie, vous achèterez que le nécessaire et vous réduirez vos chances d’acheter en double ce que vous avez déjà. Prévoir les repas qui seront cuisinés et manger dans les prochains jours vous guidera pour la liste d’épicerie en plus de vous faire économiser du temps lors des soirs pressés et surtout vous assurera de vider votre frigo.

Congeler les aliments

Le congélateur est l’outil numéro 1 pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Soit pour congeler les restes qui pourront être mangés plus tard (lors d’une semaine trop occupée) ou simplement pour préserver les viandes, fromages, sauces, etc. que vous cuisinerez finalement une autre fois. Ne négligez surtout pas la congélation des fruits et des légumes, car ils seront parfaits pour les smoothies, pour une multitude de recettes. Tout ce que vous devez savoir sur la congélation des aliments!

Compostez
Malgré tous vos efforts, certains restants sont parfois inévitables. Cachez la poubelle et optez pour le compostage. C’est un moyen facile de réduire du tiers la quantité de résidus produits par les ménages. Il y a de plus en plus de villes qui offrent ce service sinon voici les différentes options qui s’offrent à vous.