Le saumon : Quoi privilégier et quoi éviter

Femme qui choisit du saumon à l'épicerie

Les étiquettes des produits de la mer sont censées fournir des informations afin que les gens puissent comparer et choisir les produits plus facilement, mais la plupart des étiquettes de produits de la mer favorisent l'industrie de l'élevage du saumon.

Vous ne savez pas quelles options de saumon dans votre épicerie locale, votre poissonnerie ou votre restaurant sont bonnes pour vous et pour l’océan?

Les saumons frais et congelés portent souvent des autocollants « biologique », « élevage responsable », « pêche durable » ou « pêche sauvage », entre autres. Mais que représentent ces étiquettes et comment faire les meilleurs choix?

Questions relatives à l’étiquetage du saumon

Les étiquettes des produits alimentaires sont censées fournir des informations afin que les gens puissent comparer et choisir les produits plus facilement. Mais qui régule ces étiquettes et à qui profitent-elles?

La plupart des labels de produits de la mer favorisent l’industrie de l’élevage du saumon – et non les consommateur.rice.s, le saumon sauvage, les acteurs locaux ou les communautés autochtones.

Tous les grands supermarchés du Canada utilisent au moins une de ces certifications de produits de la mer : Aquaculture Stewardship Council (ASC), Best Aquaculture Practices ou GlobalG.A.P.

Selon notre partenaire SeaChoice, les directives canadiennes en matière d’étiquetage des produits de la mer doivent être améliorées car « les lois actuelles sur l’étiquetage au Canada n’obligent pas les détaillants à étiqueter leurs produits avec les informations nécessaires pour aider les consommateur.rice.s à prendre des décisions éclairées directement au point de vente ».

En mai 2022, plus de 40 groupes de la société civile du monde entier se sont réunis pour soumettre une lettre (en anglais) en réponse à la consultation sur le Référentiel Fermes ASC, reprochant au système de certification d’induire les acheteurs et acheteuses en erreur avec son label « aquaculture responsable » sur les saumons élevés à enclos ouverts.

Le label « aquaculture responsable » de l’ASC figure sur de nombreux produits dans les grands supermarchés du monde entier. Mais le label ne garantit pas qu’un saumon certifié ASC a été « élevé de manière responsable » de l’écloserie à la récolte, mais uniquement que le saumon était « susceptible d’avoir satisfait aux règles des normes ASC pendant une partie seulement de son cycle de production ».

Utilisez la fiche d’information de SeaChoice (en anglais) sur les labels écologiques pour vous aider à vous y retrouver dans les normes d’étiquetage.

Les saumons à éviter

Indépendamment de la certification, évitez d’acheter du saumon élevé dans des enclos à filets ouverts.

La plupart des saumons d’élevage que vous trouvez dans votre épicerie, votre poissonnerie ou votre restaurant proviennent probablement d’un enclos à filets ouverts au Canada, en Islande, en Norvège ou au Chili.

Qu’est-ce que l’élevage de saumons en filets ouverts?

Les élevages de saumons en filets ouverts (ou en enclos à filets ouverts) sont considérés comme une aquaculture à haut risque. Il y a un contact entre l’élevage et le milieu environnant, ce qui provoque un libre échange de « fortes concentrations de déchets, de produits chimiques, de parasites et de maladies ». Les déchets (excréments et aliments) des saumons d’élevage se retrouvent dans l’eau environnante et se déposent sur le fond marin. Cela peut modifier la composition chimique et la diversité biologique des fonds marins et des écosystèmes entourant les enclos. Ils attirent également les prédateurs et les mammifères marins qui peuvent s’emmêler dans ces filets et se noyer.

L’élevage de saumons de la Colombie-Britannique

En décembre 2021, Seafood Watch a inscrit le saumon d’élevage de la Colombie-Britannique sur sa liste rouge et a exhorté les consommateur.rice.s à éviter d’acheter du saumon d’élevage en enclos à filets ouverts de la Colombie-Britannique en raison de l’inefficacité de la gestion des poux et de la résistance aux médicaments, des préoccupations relatives aux agents pathogènes bactériens et viraux et de l’utilisation continue d’antibiotiques. Ces problèmes mettent en danger les saumons sauvages juvéniles et peuvent avoir des conséquences négatives sur les populations vulnérables de saumons sauvages.

Impacts du saumon d’élevage en filets ouverts sur le saumon chinook sauvage

Le saumon sauvage du Pacifique « relie les écosystèmes, en apportant de l’énergie et des nutriments de l’océan aux cours d’eau jusqu’aux frayères. Ils nourrissent les êtres humains, les baleines, les ours et les aigles et fertilisent les magnifiques forêts côtières et intérieures ». Les parasites, les maladies et les évasions potentielles des fermes piscicoles à filets ouverts mettent en danger tous les saumons sauvages du Pacifique, y compris le saumon chinook, qui constitue l’aliment principal des orques résidentes du Sud, une espèce menacée.

Mettre fin à l’élevage du saumon en filets ouverts au Canada

La bonne nouvelle? En juin 2022, la ministre fédérale des Pêches et des Océans a annoncé qu’elle s’engageait à éliminer progressivement les élevages de saumon en enclos à filets ouverts sur la côte Pacifique d’ici 2025. SeaChoice s’efforce de soutenir une initiative similaire sur la côte atlantique du Canada.

Quel saumon choisir?

Utilisez le guide des produits de la mer durables de SeaChoice (en anglais) pour vous aider à faire votre choix.

Interrogez votre restaurant sur le saumon qu’il sert. Les restaurateurs et les détaillants alimentaires apprécient savoir ce que les client.e.s veulent consommer et pourquoi.

Saumon d’élevage provenant d’installations terrestres

Le saumon d’élevage terrestre en circuit fermé est une alternative responsable qui protège le saumon sauvage.

Avantages :

  • Les installations de traitement et de recirculation empêchent les déchets de s’écouler librement dans l’océan.
  • Les conditions de l’eau peuvent être surveillées de près, ce qui permet d’éviter les décès massifs fréquents pendant les périodes de températures extrêmes en mer.
  • La filtration de l’eau et la séparation des aquariums éliminent pratiquement tout risque de maladies et de parasites.
  • Par rapport aux élevages en mer, les installations qui hébergent le saumon d’élevage, de l’œuf au produit emballé, réduisent considérablement les déplacements durant le cycle de vie ainsi que la consommation de carburant.
  • L’accès au réseau électrique permet aux fermes piscicoles terrestres d’utiliser moins d’énergies fossiles que les parcs en filets ouverts en mer.

Les installations terrestres de production de saumon au Canada comprennent Kuterra en Colombie-Britannique et Sustainable Blue en Nouvelle-Écosse. Demandez à votre poissonnerie locale ou à votre restaurant d’envisager d’acheter du saumon provenant de ces fournisseurs.

Saumon sauvage du Pacifique capturé de manière durable

Si vous n’avez pas accès à du saumon d’élevage terrestre en circuit fermé, optez pour du saumon rose pêché de manière durable en Colombie-Britannique ou aux États-Unis.

Alternatives à base de plantes

Choisir consciemment ce que vous mettez dans votre corps est l’un des moyens les plus faciles de faire une différence positive pour la planète. Des études montrent qu’un régime riche en aliments d’origine végétale améliore la santé et présente des avantages pour l’environnement.

Que vous mangiez déjà des repas entièrement à base de plantes ou que vous cherchiez à en intégrer davantage dans votre alimentation, essayez cette excellente alternative au saumon fumé!

Fauxmon fumé (saumon fumé végétalien)

Ingrédients :

  • Carottes
  • Huile d’olive
  • Sirop d’érable
  • Sauce tamari
  • Jus de citron
  • Feuille de nori
  • Fumée liquide

Pour la recette complète, consultez le site Trois fois par jour.