Une analyse exhaustive des données de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) réalisée par le groupe Recycle ta Caisse vient confirmer une importante augmentation des investissements dans les énergies fossiles entre 2015 et 2016 et une exposition accrue au risque d’éclatement de la « bulle de carbone » pour l’ensemble des épargnants québécois.

L’étude du groupe Recycle ta Caisse mise en ligne par la Fondation David Suzuki et Greenpeace Canada remet en question la version officielle selon laquelle la CDPQ aurait entamé la transition vers une économie sobre en carbone. L’analyse des chiffres publiés par la CDPQ démontre au contraire qu’elle augmente ses investissements dans les combustibles fossiles

601 KB