Ottawa, le 17 novembre 2021 — Alors que le Parlement se prépare à reprendre ses travaux la semaine prochaine, la Coalition du budget vert a publié aujourd’hui un ensemble complet de recommandations sur des mesures dont la prise en compte dans le prochain budget fédéral permettra de relever le défi de la résolution de la double crise des changements climatiques et de la perte de biodiversité.

« Les Canadiens souhaitent des actions ambitieuses sur les priorités environnementales, a déclaré David Browne, coprésident de la Coalition du budget vert et directeur de conservation pour la Fédération canadienne de la faune, à l’occasion de la publication des Recommandations relatives au budget de 2022 de la Coalition. Le gouvernement a promis de concrétiser un certain nombre de nos recommandations particulières, tout récemment dans son programme électoral et lors de la COP26 à Glasgow. Le budget de 2022 doit prévoir le financement de leur mise en œuvre. »

Les cinq recommandations principales de la Coalition du budget vert portent sur trois objectifs environnementaux cruciaux :

Carboneutralité d’ici 2050

  1. Vague de rénovation au Canada : Un plan pour l’emploi et pour le climat — 10 à 15 milliards de dollars par an pendant dix ans pour réaliser la vague de rénovation, notamment par des améliorations majeures aux bâtiments résidentiels et commerciaux, y compris dans les communautés autochtones, et par le perfectionnement des compétences et le développement du marché.
  2. Élimination progressive des subventions aux combustibles fossiles et réorientation du financement public — Recommandations pour mettre fin à l’octroi de nouvelles subventions aux combustibles fossiles, supprimer progressivement les subventions existantes selon un calendrier rigoureux et aligner l’ensemble du financement public sur les engagements climatiques du Canada.

Rétablissement complet de la nature d’ici 2050

  1. Une gestion de l’eau douce pour le XXIesiècle — 1,256 milliards de dollars sur cinq ans pour protéger, gérer et restaurer les ressources en eau douce du Canada.
  2. Financement permanent pour les aires protégées— 1,4 milliard de dollars par an de financement continu, passant à 2,8 milliards de dollars annuellement d’ici 2030-2031, pour la gestion des aires terrestres et marines protégées.

Justice environnementale

  1. Bureau de la justice et de l’équité environnementales — 25 millions de dollars sur deux ans, puis 15 millions de dollars par an en continu pour créer un nouveau Bureau de la justice et de l’équité environnementales.

La Coalition du budget vert recommande également des investissements dans les transports, les énergies renouvelables, le rétablissement de la nature, la gestion des pêches, la lutte contre les substances toxiques, l’agriculture durable et d’autres enjeux environnementaux.

« Nos recommandations précisent les investissements nécessaires pour relever les défis environnementaux urgents auxquels le Canada et le monde sont confrontés, a souligné Doug Chiasson, coprésident de la Coalition du budget vert et spécialiste sénior, Écosystèmes marins et engagement gouvernemental pour WWF-Canada. Nous souhaitons vivement qu’elles soient mentionnées dans le discours du Trône et sommes prêts à travailler avec toutes les parties prenantes afin d’assurer que ces investissements servent à protéger la biodiversité, lutter contre les changements climatiques et créer des emplois pour les Canadiennes et les Canadiens. »

La Coalition du budget vert réunit vingt-trois principaux organismes environnementaux et de conservation du Canada. Ensemble, ces groupes comptent plus d’un million de membres et de sympathisants, et cumulent des dizaines d’années d’expérience dans la résolution des plus grands défis environnementaux du pays.

 

– 30 –

Pour plus d’informations : 

Charles Bonhomme, Spécialiste communications et affaires publiques, Fondation David Suzuki
438-883-8348 | cbonhomme@davidsuzuki.org 

À propos de la Coalition du budget vert :

Active depuis 1999, la Coalition du budget vert réunit vingt-trois des principaux organismes canadiens voués à l’environnement et à la conservation afin de présenter une analyse des enjeux les plus urgents en matière de durabilité de l’environnement au Canada et de proposer au gouvernement fédéral des recommandations en ce qui a trait aux possibilités stratégiques sur les plans fiscal et budgétaire.

Les organismes suivants forment la Coalition du budget vert :

ALUS Canada, l’Association canadienne du droit de l’environnement, Canards Illimités Canada, le Centre d’action écologique, Conservation de la nature Canada, Écojustice, Équiterre, la Fédération canadienne de la faune, la Fondation David Suzuki, la Fondation Sierra Club Canada, le Fonds International de Conservation du Canada, Greenpeace Canada, Habitat faunique Canada, l’Institut international du développement durable, l’Institut Pembina, Les Ami(e)s de la Terre Canada, MiningWatch Canada, Nature Canada, Nature United, Sème l’avenir, la Société pour la nature et les parcs du Canada, la West Coast Environmental Law Association et WWF Canada.

Pour un complément d’information, veuillez consulter les Recommandations relatives au budget de 2022 à la page https://greenbudget.ca/recommandations2022/?lang=fr. Vous pouvez également communiquer avec :

David Browne, coprésident de la Coalition du budget vert et directeur de conservation pour la Fédération canadienne de la faune, 613-222-6162, davidb@cwf-fcf.org

Doug Chiasson, coprésident de la Coalition du budget vert et spécialiste sénior, Écosystèmes marins et engagement gouvernemental pour WWF Canada, 613-232-2559, dchiasson@wwfcanada.org

Andrew Van Iterson, gestionnaire, Coalition du budget vert, 613-296-3263, avaniterson@naturecanada.ca