MONTRÉAL – En réponse à l’annonce faite le 26 mai par le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, la députée Laurel Collins et le député Taylor Bachrach, selon laquelle les partis travailleront ensemble pour amender le projet de loi C-12 sur la transparence et la responsabilité du Canada pour atteindre la carboneutralité en 2050, la Fondation David Suzuki a émis la déclaration suivante :

« Il est encourageant de voir une coopération bipartisane pour renforcer et adopter une loi sur la responsabilité climatique pour le Canada », a déclaré Sabaa Khan, directrice générale pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki et responsable du portefeuille climatique. « Une loi efficace sur la responsabilité climatique pourrait signifier que le Canada ne manquera jamais un autre objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre. »

« Nous espérons que le Parlement modifiera le projet de loi C-12 afin de combler les lacunes que nous et d’autres personnes avons soulevées dans nos différentes soumissions. Nous suivons de près l’évolution du projet de loi et nous exhortons tous les partis à travailler ensemble pour le renforcer et l’adopter avant que la Chambre ne reprenne ses travaux pour l’été. Nous ne pouvons pas permettre aux politiques partisanes de faire dérailler l’action climatique », a déclaré Sabaa Khan.

Le comité de l’environnement de la Chambre des communes a commencé à examiner les amendements au projet de loi C-12 le 26 mai. Le comité doit se réunir à nouveau le lundi 31 mai.

-30-

Pour plus d’informations ou pour organiser une entrevue, merci de contacter :

Charles Bonhomme, spécialiste, communications et affaires publiques, Fondation David Suzuki, cbonhomme@davidsuzuki.org, 438.883.8348