Demandez à votre gouvernement de rejeter le plus grand projet d’extraction de sables bitumineux de l’histoire du Canada

Fin février, Ottawa doit décider si elle donne son feu vert à la mine de sables bitumineux à ciel ouvert de Teck Frontier dans le nord de l’Alberta.

Dans un contexte d’urgence climatique, il serait absolument irresponsable d’approuver ce projet.

  • S’il était construit, TEK rejetterait des émissions de carbone de l’ordre de 6 mégatonnes par année. C’est l’équivalent d’ajouter quelque 4 millions de véhicules dans nos routes et cela, jusqu’en 2067!
  • Ce projet est incompatible avec l’atteinte des objectifs fixés par l’accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement sous les 1,5 ºC.

Les espèces sauvages à risque comme le caribou et les écosystèmes seraient également menacés.

  • La mine de 14 mille hectares dans le nord de l’Alberta détruirait d’énormes pans de nature précieuse, notamment des forêts anciennes, des zones humides et des tourbières.
  • Il ne reste plus que 2 300 caribous boréaux en Alberta, répartis en 12 troupeaux qui sont tous menacés d’extinction au niveau local. Leur déclin est directement lié à l’activité industrielle, et cette mine ne fera qu’aggraver les choses.

Au lieu de construire de nouvelles mines, nous devrions soutenir les travailleurs dans la transition énergétique et protéger l’habitat dont les caribous menacés ont besoin pour survivre.

Dites au gouvernement de rejeter Teck Frontier.