Budget 2024 : exigeons que les pollueurs paient

Des fonds nécessaires pour le climat et la nature

Le ministère des Finances du Canada mène une consultation sur les priorités du budget fédéral de cette année.

Signez maintenant pour participer à la consultation, qui se termine le 9 février 2024.

Les décideur.euse.s sont soumis.es à des pressions pour réduire les dépenses. Mais nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas investir dans les solutions climatiques et dans la protection de la nature. Comment financer ces investissements? Une taxe sur les bénéfices exceptionnels de l’industrie des combustibles fossiles pourrait générer des milliards de recettes.

L’industrie des combustibles fossiles réalise des profits records, tout en aggravant la crise de l’accessibilité financière pour les personnes vivant au Canada. De nombreuses familles ont du mal à joindre les deux bouts, mais les compagnies pétrolières n’en souffrent pas. Les compagnies de combustibles fossiles ont profité des conflits géopolitiques pour augmenter les prix du pétrole et du gaz au Canada, accroissant ainsi leurs bénéfices tout en alimentant l’inflation.

Une taxe exceptionnelle sur ces profits ahurissants permettrait de débloquer de nouveaux fonds pour aider à financer les solutions climatiques et à protéger la nature. Les investissements dans l’électricité propre, les transports en commun et la rénovation énergétique des habitations permettraient de réduire le coût de la vie tout en protégeant le climat. D’autres pays ont taxé ces bénéfices. Le Canada ne devrait-il pas en faire autant?

Demandez une taxe sur les bénéfices exceptionnels dans le budget fédéral en signant maintenant.

La Fondation David Suzuki est membre de la Coalition du budget vert.