FAQ et matériel éducatif

Devenez incollable sur vos plantes nectarifères!

Trouvez les réponses à vos questions sur vos plantes nectarifères et téléchargez nos guides imprimables!

Asclépiade commune

L’asclépiade est la seule plante dont les chenilles de monarques se nourrissent et sur laquelle les femelles pondent leurs œufs.

ACHETER

  • Les semences que nous vendons ne sont pas stratifiées, pour maximiser leur germination nous vous recommandons de les stratifier avant de les planter. Pour ce faire, placez-les simplement dans un récipient imperméable dont le couvercle est perforé, mélangez-les avec un substrat humide (idéalement sable ou vermiculite, sinon une serviette de papier humidifiée) que vous mettrez pendant au moins 30 jours au réfrigérateur (5 °C). Ceci simule les conditions d’hiver.

  • Idéalement, plantez vos graines stratifiées en mai ou en juin. L’asclépiade préfère les températures fraîches, alors évitez de les planter pendant les mois les plus chauds de l’été (juillet-août). Si vous n’avez pas réussi à les planter avant, attendez l’automne, et plantez vos graines non stratifiées avant le gel. L’hiver remplacera le processus de stratification au réfrigérateur, mais le taux de germination pourrait être réduit, les graines pourraient s’envoler ou partir avec le ruissellement si vous les plantez à l’automne.

  • L’asclépiade pousse mieux en situation ensoleillée ou légèrement ombragée dans un sol bien drainé. Le sol léger est bien meilleur qu’un sol d’argile. Il faut allouer un espacement d’au moins 20 cm entre les semences.

  • Videz votre contenant de semences stratifiées sur le sol et assurez-vous que les graines soient recouvertes d’environ 5 mm de terre et espacées de 20 cm. Votre semence commencera à germer après 3-4 semaines. Arrosez et désherbez fréquemment durant l’implantation, puis réduisez la fréquence des arrosages. Pour éviter d’arracher les jeunes plants d’asclépiades durant le désherbage, regardez à quoi ressembleront vos plantules. La floraison débute généralement la deuxième année après la plantation.

  • L’asclépiade commune atteindra une hauteur de 1 à 1,5 m à maturité et ses jeunes pousses d’abord poilues deviendront plus ou moins poilues en maturant. Ses belles grosses feuilles qui poussent de façon opposée sur la tige peuvent accueillir plus d’un monarque, ainsi que plusieurs autres insectes colorés. La floraison devrait débuter durant la 2e année. Votre plant sera alors orné de bouquets (ombelles) de belles fleurs roses ou blanchâtres parfumées. Les monarques et d’autres pollinisateurs utilisent les fleurs comme source de nectar. Les fleurs se transformeront éventuellement en gousses vertes et charnues, couvertes de protubérances souples. À l’automne, ces gousses sécheront et libéreront de longues soies pouvant porter les graines dans le vent. La production maximale de soies se fera après trois ou quatre ans, et il se peut que votre plante fleurisse moins après six ans.

    Les semences que nous vendons ne sont pas stratifiées, pour maximiser leur germination nous vous recommandons de les stratifier avant de les planter. Pour ce faire, placez-les simplement dans un récipient imperméable dont le couvercle est perforé, mélangez-les avec un substrat humide (idéalement sable ou vermiculite, sinon une serviette de papier humidifiée) que vous mettrez pendant au moins 30 jours au réfrigérateur (5 °C). Ceci simule les conditions d’hiver.

  • L’asclépiade contient effectivement des glycosides cardiotoniques qui sont toxiques. Son niveau de toxicité est considéré comme faible à modéré. Les agriculteurs vous diront que les animaux contournent les asclépiades pour brouter d’autres plantes au meilleur goût. Il faudrait qu’un humain ou un animal mange de grandes quantités de cette plante pour être intoxiqué, ce qui est plutôt improbable en raison de son goût amer. Les symptômes d’une intoxication sont principalement de nature gastro-intestinale, quoique des complications cardio-vasculaires puissent survenir dans les cas extrêmes, contactez le Centre antipoison du Québec (1 800 463-5060) ou présentez-vous à l’urgence au besoin.

    Des intoxications de moutons sont survenues dans le passé, mais ces événements pourraient être associés à des disettes extrêmes ou au mélange d’asclépiade séchée avec le foin donné aux animaux, ce qui a peu de chance de se produire dans votre jardin! C’est justement sa toxicité qui rend l’asclépiade intéressante pour plusieurs insectes qui s’en nourrissent, et qui accumulent les glycosides dans leurs corps, les protégeant ainsi de leurs prédateurs. Les autochtones utilisaient cette plante pour ses propriétés médicinales.

  • L’asclépiade commune (Asclepias syriaca) est une plante indigène, poussant naturellement au Canada. L’expression “mauvaise herbe” est un terme générique qui désigne une espèce de plante non désirée dans un espace donné. Typiquement le terme est utilisé dans le milieu agricole, dans lequel la présence de mauvaises herbes dans une parcelle signifie une perte de ressource (eau, nutriments, lumière) pour la plante cultivée (blé, soya, etc.). Cependant, l’asclépiade est la principale ressource pour les producteurs de soie d’Amérique qui en cultivent en champ.

    Au Québec, l’asclépiade est considérée comme nuisible lorsqu’elle pousse parmi d’autres cultures et se retrouve dans le guide de gestion des mauvaises herbes du MAPAQ. Mais l’asclépiade ne fait pas l’objet de restriction sur les semences et n’est pas non plus considérée comme une plante nocive aux États-Unis.

  • Certaines sortes d’asclépiades, telles que l’asclépiade commune, se propagent via des rhizomes, soit des racines latérales souterraines. Afin de prévenir la propagation, ajouter une bordure souterraine pour séparer l’asclépiade des autres parties de votre jardin. Tel le pissenlit, les semences soyeuses d’asclépiade sont facilement transportées par le vent.

    Pour prévenir la propagation de semences, enlever les gousses de semences avant qu’elles s’ouvrent à la fin de l’automne. Gardez les semences et partagez avec votre famille et vos amies. Sachez qu’une tonte des parties aériennes peut stimuler le bourgeonnement des rhizomes, et donc la multiplication des tiges. Cependant, une tonte répétée pourra finir par affaiblir vos plants. Pour enlever l’asclépiade d’une parcelle de votre jardin, assurez-vous de creuser assez profondément pour retirer les rhizomes.

  • Comme les monarques retournent génération après génération dans les mêmes habitats, il est possible que l’arrivée des monarques dans votre jardin prenne quelque temps, surtout si vous êtes éloignés des milieux naturels où pousse l’asclépiade. Planter davantage d’asclépiades chez vous et encouragez vois voisins à en faire autant.

    Plantez d’autres plantes nectarifères qui attirent les papillons et les pollinisateurs comme le chanvre du Canada, de la carotte, de l’échinacée, de la julienne des dames ou de la luzerne. Les monarques pondent généralement plus sur les asclépiades en milieu rural qu’en milieu urbain, mais avec de la patience, vous devriez finir par les voir arriver dans votre jardin!

  • L’asclépiade commune est une plante plutôt robuste, et les insectes ne devraient pas la mettre en péril bien que certains puissent effectivement la croquer! En attendant que les monarques repèrent votre jardin à papillons, profitez-en pour admirer l’incroyable biodiversité d’insectes qui utilisent cette plante hôte. Vous pourriez repérer d’autres papillons comme l’arctiide de l’asclépiade. Il y a des insectes suceurs qui se nourrissent de la sève comme la punaise de l’asclépiade, qui est rouge et noire ou encore le minuscule puceron de l’asclépiade ou la chrysomèle de l’asclépiade est un coléoptère orangé qui peut faire penser à une coccinelle, mais avec des taches noires allongées plutôt que des petits points noirs, et une tête vert-noir métallique.

  • Il s’agit de l’asclépiade commune (Asclepias syriaca), une plante indigène du Canada. On l’appelle aussi asclépiade de Syrie, petits cochons, cochons de lait, herbe à la ouate et milkweed ou silkweed en anglais. C’est une plante qui pousse naturellement dans les champs et les bordures de routes. Il y a d’autres asclépiades indigènes en Amérique du Nord et certaines sont parfois cultivées au jardin comme plantes à fleurs.

  • Plusieurs ressources en ligne peuvent être consultées. Le département américain de l’Agriculture a une base de données sur les plantes qui contient une fiche instructive sur les usages de l’asclépiade.

    Le site Web d’Espace pour la vie vous présente les asclépiades indigènes du Québec. Notre fournisseur de graines cette année, la pépinière Aiglon Indigo vous donne quelques détails horticoles. Pour ceux qui désirent des détails horticoles plus poussés, visitez le comptoir des renseignements horticoles au Jardin botanique de Montréal.

 

Aster de Nouvelle-Angleterre

Indigènes du Québec, les asters de Nouvelle-Angleterre sont des espèces vivaces très résistantes faisant partie de la famille des astéracées.

ACHETER

  • Indigènes du Québec, les asters de Nouvelle-Angleterre sont des espèces vivaces très résistantes faisant partie de la famille des astéracées. Elles arborent une floraison automnale impressionnante, d’août à septembre. Cette plante mellifère nourrit de nombreux insectes pollinisateurs en automne, une nourriture indispensable avant l’hiver. Il n’est pas rare de voir les plants d’asters couverts de papillons ; ils sont particulièrement attrayants pour les monarques.

  • La plupart des semences offertes par la Fondation Suzuki auront un meilleur taux de germination lorsqu’elles sont stratifiées. La stratification consiste à soumettre les semences à un traitement au froid et à l’humidité pour lever la dormance.

     

    La stratification peut se faire à l’intérieur. Dans ce cas, on sème les graines dans un petit contenant rempli de terreau humide comme on le fait pour les semis de légumes et d’annuelles. Puis, on place le contenant dans un sac de plastique et on met le tout au réfrigérateur (3 à 5 °C) pendant 30 jours. Une fois que les semences auront été stratifiées, vous pourrez les placer près d’une fenêtre ensoleillée ou sous un éclairage horticole jusqu’au repiquage. Les jeunes plantes qui ont germé peuvent être repiquées dans des petits contenants individuels lorsqu’elles auront produit de vraies feuilles. Prévoyez une période d’acclimatation de 7 à 10 jours à l’extérieur dans un endroit légèrement ombragé et protégé des vents dominants avant de les transplanter en plein soleil,

     

    Une autre méthode de stratification consiste à faire un semis en contenant à l’automne et de l’enfouir dans le sol au jardin 6 à 8 semaines avant le premier gel. La surface du contenant ne doit pas être enfouie sous la terre. Il est préférable de protéger les semis des animaux en recouvrant les contenants d’un grillage assez fin. Les semences passeront l’hiver à l’extérieur et subiront une stratification naturelle. Vous pourrez transplanter les jeunes plants à l’endroit voulu une fois qu’ils auront germé et produit quelques feuilles le printemps suivant. Il faut arroser les jeunes plantes et désherber régulièrement durant la première année de croissance.

     

    Pour en savoir plus sur les semis intérieurs et les plantes indigènes, consulter le site Internet du Jardin botanique de Montréal aux adresses suivantes :

    Semis intérieur de légumes et d’annuelles

    http://espacepourlavie.ca/semis-dinterieur-legumes-et-annuelles

    Fiches descriptives — Plantes indigènes

    http://espacepourlavie.ca/carnet-horticole/plantes?titre=&fam=All&rust=All&cat-h%5B0%5D=4622

  • Une fois stratifiées, prévoir un espace d’environ 20-25 cm entre chacune des semences et semer les à une profondeur variant de 3 à 6 mm. La période idéale pour planter votre aster à l’extérieur est de la mi-mai à juin, après le dernier gel.

    Bien qu’il soit préférable de la semer dans un sol riche en nutriment, cette plante vivace supporte n’importe quelle terre, du moment qu’elle reçoit plusieurs heures de soleil par jour et que le sol soit bien drainé.

    Vous n’avez pas stratifié vos semences ? Plantez-les plutôt à l’automne avant le premier gel. L’hiver remplacera le processus de stratification au réfrigérateur, mais le taux de germination pourrait être réduit, les graines pourraient s’envoler ou partir avec le ruissellement si vous les plantez à l’automne.

    Il est également possible d’en faire la culture en pots. En revanche, il faut savoir que la taille de la plante en pot n’a rien à voir avec la taille de la plante dans votre jardin. La plante plantée à même le sol de votre jardin sera beaucoup plus haute.

  • L’aster atteint une hauteur de 50 à 150 cm et développe de nombreuses fleurs par plant, variant entre 2 et 5 cm de diamètre. Les feuilles sont poilues, lancéolées, et disposées de façon alterne sur la tige, qui est elle aussi recouverte de poils. La floraison devrait débuter durant la 2e année. Votre plant sera alors orné de magnifiques fleurs ressemblant à des marguerites dans les tons de rose à violet, une caractéristique typique de la famille des astéracées. Les monarques et les autres pollinisateurs utilisent les fleurs comme source de nectar.

  • Prévoyez un arrosage régulier en période de sécheresse. À maturité, retirez fréquemment les fleurs fanées. Lorsque le premier gel survient, rabattez les tiges au niveau du sol.

 

Bergamote sauvage (Monarda fistulosa)

Aussi appelée « monarde fistuleuse » cette plante indigène du Québec fait partie de la famille des Labiées ou Lamiacées. Elle est comestible et est surtout connue pour ses fleurs roses ou lavande.

ACHETER

  • Aussi appelée « monarde fistuleuse » cette plante indigène du Québec fait partie de la famille des Labiées ou Lamiacées. Elle est comestible et est surtout connue pour ses fleurs roses ou lavande et ses feuilles très parfumées, rappelant l’odeur de la bergamote. Elle pousse surtout dans le sud-ouest du Québec. Sa floraison s’étend de juin à septembre. Le nectar des fleurs attire de nombreux papillons et une panoplie d’autres pollinisateurs, comme les bourdons, les abeilles et les colibris.

  • Les graines de cette plante n’ont pas besoin d’être stratifiées.

  • Les graines peuvent être semées dès que les risques de gel sont passés, de la mi-mai à juin. Vous pouvez aussi prendre de l’avance en les plantant à l’intérieur de votre maison entre la fin-février et la mi-mars, pour ensuite les transplanter à l’extérieur au printemps.

    La monarde fistuleuse tolère tous les sols, elle préfère toutefois les sols légers, riches en matière organique, frais, mais bien drainés car elle craint les excès d’humidité, surtout en hiver.

    Espacer les graines de 60 à 90 cm les unes des autres et recouvrir les graines de terre d’une très fine couche de terre. Par la suite, garder le terreau humide jusqu’à la germination. En nature, on retrouve cette plante dans des espaces ouverts, donc choisir un endroit ensoleillé ou légèrement ombragé.

    Il est également possible d’en faire la culture en pots. En revanche, il faut savoir que la taille de la plante en pot n’a rien à voir avec la taille de la plante dans votre jardin. La plante plantée à même le sol de votre jardin sera beaucoup plus haute.

  • Cette plante vivace mesure de 50 à 120 cm de hauteur et produit des fleurs allant du rose au mauve lavande de juin à septembre. C’est une plante dont les fleurs sont comestibles et les feuilles peuvent être utilisées pour des infusions, notamment.

    Arrosez régulièrement en période de sécheresse, paillez leur pied pour garder la fraîcheur. Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison.

  • Arrosez régulièrement en période de sécheresse et paillez leur pied pour garder la fraîcheur. Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison. En novembre, rabattez les tiges au niveau du sol quand elles sont sèches. Chaque année, apportez un peu de compost pour stimuler la végétation.

 

Onagre Bisannuelle (Oenothera biennis)

Elle dégage un agréable parfum et ses fleurs vont s’ouvrir durant la nuit, ce qui attirera des pollinisateurs nocturnes, comme les papillons de nuit.

ACHETER

  • L’onagre est une plante herbacée appartenant à la famille des Onagracées, ainsi qu’au genre Oenothera. Plante indigène du Québec, l’onagre est une bisannuelle, c’est-à-dire qu’elle a une durée de vie plutôt courte (environ 3 ans). Elle se propage toutefois de façon naturelle. Elle dégage un agréable parfum et ses fleurs vont s’ouvrir durant la nuit, ce qui attirera des pollinisateurs nocturnes, comme les papillons de nuit.

    Ses graines contiennent une huile bien riche en acides gras. L’extraction de cette huile peut être utilisée pour la préparation de différents cosmétiques. En alimentation, les graines peuvent facilement remplacer celles du pavot. Les jeunes feuilles, les pétales de fleurs et les racines sont également comestibles. À l’époque, on récoltait d’ailleurs les jeunes racines (avant la floraison) pour les cuisiner. À cette étape précise, les fleurs arborent une couleur rose. On surnommait donc l’onagre le « jambon du jardinier ».

  • La plupart des semences offertes par la Fondation Suzuki auront un meilleur taux de germination lorsqu’elles sont stratifiées. La stratification consiste à soumettre les semences à un traitement au froid et à l’humidité pour lever la dormance.

    La stratification peut se faire à l’intérieur. Dans ce cas, on sème les graines dans un petit contenant rempli de terreau humide comme on le fait pour les semis de légumes et d’annuelles. Puis, on place le contenant dans un sac de plastique et on met le tout au réfrigérateur (3 à 5 °C) pendant 30 jours. Une fois que les semences auront été stratifiées, vous pourrez les placer près d’une fenêtre ensoleillée ou sous un éclairage horticole jusqu’au repiquage. Les jeunes plantes qui ont germé peuvent être repiquées dans des petits contenants individuels lorsqu’elles auront produit de vraies feuilles. Prévoyez une période d’acclimatation de 7 à 10 jours à l’extérieur dans un endroit légèrement ombragé et protégé des vents dominants avant de les transplanter en plein soleil,

    Une autre méthode de stratification consiste à faire un semis en contenant à l’automne et de l’enfouir dans le sol au jardin 6 à 8 semaines avant le premier gel. La surface du contenant ne doit pas être enfouie sous la terre. Il est préférable de protéger les semis des animaux en recouvrant les contenants d’un grillage assez fin. Les semences passeront l’hiver à l’extérieur et subiront une stratification naturelle. Vous pourrez transplanter les jeunes plants à l’endroit voulu une fois qu’ils auront germé et produit quelques feuilles le printemps suivant. Il faut arroser les jeunes plantes et désherber régulièrement durant la première année de croissance.

    Pour en savoir plus sur les semis intérieurs et les plantes indigènes, consulter le site Internet du Jardin botanique de Montréal aux adresses suivantes :

    Semis intérieur de légumes et d’annuelles

    http://espacepourlavie.ca/semis-dinterieur-legumes-et-annuelles

    Fiches descriptives — Plantes indigènes

    http://espacepourlavie.ca/carnet-horticole/plantes?titre=&fam=All&rust=All&cat-h%5B0%5D=4622

  • Semez vos semences stratifiées après le dernier gel, vers la mi-mai jusqu’à juin, dans un sol très bien drainé en espaçant les semences d’environ 8 cm. Gardez le terreau humide jusqu’à la germination.

    Cette plante a besoin de soleil direct, mais uniquement pendant quelques heures par jour, éviter donc les endroits qui sont exposés au soleil toute la journée. Elle est d’ailleurs souvent retrouvée sur les rivages de lacs ou les bordures de champs et de routes.

    La plantation à l’intérieur est possible, mais il faut attendre environ 90 jours de croissance ou jusqu’à ce que le semis atteigne 2,5 cm de hauteur avant que l’on puisse transplanter à l’extérieur.

    Il est également possible d’en faire la culture en pots. En revanche, il faut savoir que la taille de la plante en pot n’a rien à voir avec la taille de la plante dans votre jardin. La plante plantée à même le sol de votre jardin sera beaucoup plus haute.

  • L’onagre bisannuelle mesure entre 30 et 150 cm de hauteur. Pendant la première année de croissance, la plantule ne fera qu’une rosette au sol, caractérisée par ses feuilles alternes. C’est la deuxième année que la plante adulte se développera, composée d’une tige pubescente et de feuilles allongées et légèrement dentées. À maturité, l’onagre possède de grandes fleurs jaunes à quatre pétales disposées en épis au bout des tiges et la floraison s’étend de juin à octobre.

  • L’onagre bisannuelle ne nécessite pas beaucoup d’entretien, mais il est important d’y apporter quelques soins de base afin de maintenir la plante en bonne santé.

    Les graines de l’onagre bisannuelles se ressèment de manière naturelle, produisant des plants envahissants qui pourraient rapidement épuiser la souche de la plante. Afin d’éviter la mort prématurée de votre plant, il est suggéré de couper les tiges après la floraison, ce qui évitera d’épuiser la plante.

 

Eupatoire maculée

Indigène du Québec, l’eupatoire maculée est une espèce vivace faisant partie de la famille des Astéracées. Elles arborent une floraison automnale impressionnante, de juillet à septembre. Cette plante mellifère nourrie de nombreux insectes pollinisateurs en automne, une nourriture indispensable avant l’hiver. Les larves de certaines espèces de papillons en raffolent et se nourrissent de différentes parties de cette plante.

ACHETER

  • Indigène du Québec, l’eupatoire maculée est une espèce vivace faisant partie de la famille des Astéracées. Elles arborent une floraison automnale impressionnante, de juillet à septembre. Cette plante mellifère nourrie de nombreux insectes pollinisateurs en automne, une nourriture indispensable avant l’hiver. Les larves de certaines espèces de papillons en raffolent et se nourrissent de différentes parties de cette plante.

  • Les semences que nous vendons ne sont pas stratifiées. Pour maximiser leur taux de germination, nous vous recommandons de les stratifier avant de les planter.

  • Les semences stratifiées peuvent être semées dès que les risques de gel sont passés, de la mi-mai à juin. Prévoyez un espace d’environ 60 cm entre chacune des semences et semez en surface, car les semences sont très petites
    et ont besoin de lumière pour germer. Choisissez un endroit ensoleillé ou légèrement ombragé. On peut également choisir de les planter en massif, car sa base a tendance à se dégarnir.

    L’eupatoire maculée préfère les sols frais, humides ou même détrempés. En nature, on retrouve cette plante aux abords d’étangs, de plans d’eau ou de prairies humides.

    Vous n’avez pas stratifié vos semences? Plantez-les plutôt à l’automne avant le premier gel. L’hiver remplacera le processus de stratification au réfrigérateur, mais le taux de germination pourrait être réduit, les graines pourraient
    s’envoler ou être emportées par le ruissellement si vous les plantez à l’automne.

    Il est également possible d’en faire la culture en pots. En revanche, il faut savoir que la taille de la plante en pot n’a rien à voir avec la taille de la plante dans votre jardin. Plantée à même le sol de votre jardin, la plante sera beaucoup
    plus haute

  • L’eupatoire atteint une hauteur de 100 à 150 cm et développe de nombreuses fleurs en ombelle de couleur vieux rose. La tige est mauve ou tachetée de mauve et recouverte de poils blancs. Les feuilles sont ovales et disposées en étage le long de la tige centrale.

    Les monarques et d’autres insectes pollinisateurs utilisent les fleurs comme source de nectar.

  • Arrosez régulièrement en période de sécheresse et paillez leur pied pour garder la fraîcheur. Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison. En novembre, rabattez les tiges sèches au niveau du sol. Chaque année, stimulez la végétation avec un peu de compost.

 

Verveine hastée

La verveine hastée est une plante indigène du Québec qui fait partie de la famille des Verbénacées. Reconnue pour ses vertus médicinales, elle était utilisée autrefois comme remède guérit-tout. Elle est comestible et peut être utilisée dans la préparation d’infusion et de tisane.

ACHETER

  • La verveine hastée est une plante indigène du Québec qui fait partie de la famille des Verbénacées. Reconnue pour ses vertus médicinales, elle était utilisée autrefois comme remède guérit-tout. Elle est comestible et peut être utilisée dans la préparation d’infusion et de tisane.

    Ses épis de fleurs d’un mauve saisissant sont particulièrement attrayants pour les abeilles qui recueillent le nectar et le pollen. De plus, sa longue floraison de juillet à septembre fait d’elle une plante de choix pour nos pollinisateurs.

  • Les semences que nous vendons ne sont pas stratifiées. Pour maximiser leur taux de germination, nous vous recommandons de les stratifier avant de les planter.

  • Les graines peuvent être semées dès que les risques de gel sont passés, de la mi-mai à juin. Vous pouvez aussi prendre de l’avance en les plantant à l’intérieur de votre maison entre la fin-février et la mi-mars, pour ensuite les transplanter à l’extérieur au printemps.

    La verveine hastée se plait dans les sols frais et humide. En nature, on la retrouve aux bords d’étangs et de fossés et dans des bandes riveraines. Choisissez un endroit ensoleillé ou semi-ombragé, espacez vos semences de 40 à 45 cm et recouvrez-les d’une très fine couche de terre. Par la suite, gardez le terreau humide jusqu’à la germination.

    Vous n’avez pas stratifié vos semences? Plantez-les plutôt à l’automne avant le premier gel. L’hiver remplacera le processus de stratification au réfrigérateur, mais le taux de germination pourrait être réduit, les graines pourraient
    s’envoler ou être emportées par le ruissellement si vous les plantez à l’automne.

    Il est également possible d’en faire la culture en pots. En revanche, il faut savoir que la taille de la plante en pot n’a rien à voir avec la taille de la plante dans votre jardin. Plantée à même le sol de votre jardin, la plante sera beaucoup
    plus haute.

  • Cette plante vivace mesure de 50 à 150 cm de hauteur et produit des épis de fleurs de couleur mauve à bleu violacé. Les fleurs tout autour de la base de l’épi apparaissent les premières. Cette couronne de fleurs semble progresser
    le long de l’épi au fil de la saison de floraison alors que les étages progressifs de fleurs apparaissent. Le long de sa tige carrée et poilue progressent des feuilles lancéolées en pair de deux.

  • Arrosez régulièrement en période de sécheresse et paillez leur pied pour garder la fraîcheur. Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison. En novembre, rabattez les tiges sèches au niveau du sol. Chaque année, stimulez la végétation avec un peu de compost

 

Agastache fenouil

L’agastache fenouil est une plante herbacée appartenant à la famille des Lamiacées. Indigène de l’ouest du Québec, cette plante vivace dégage un agréable parfum de fenouil. Elle est comestible, les feuilles pouvant être utilisées pour la préparation de tisane ou pour l’assaisonnement de mets contenant normalement du fenouil. Ses épis de fleurs violacées fleurissent généralement à partir de juillet jusqu’à l’automne et les pollinisateurs comme les colibris et les papillons se régalent de leur nectar.

ACHETER

  • L’agastache fenouil est une plante herbacée appartenant à la famille des Lamiacées. Indigène de l’ouest du Québec, cette plante vivace dégage un agréable parfum de fenouil. Elle est comestible, les feuilles pouvant être utilisées pour
    la préparation de tisane ou pour l’assaisonnement de mets contenant normalement du fenouil. Ses épis de fleurs violacées fleurissent généralement à partir de juillet jusqu’à l’automne et les pollinisateurs comme les colibris et
    les papillons se régalent de leur nectar.

  • Les semences de cette plante n’ont pas besoin d’être stratifiées.

  • Les graines peuvent être semées dès que les risques de gel sont passés, de la mi-mai à juin. Prévoyez un espace d’environ 40 à 45 cm entre chacune des semences et semez en surface, car les semences sont très petites et ont
    besoin de lumière pour germer. Choisissez un endroit ensoleillé ou légèrement ombragé.

    L’agastache fenouil préfère les sols pauvres et secs. Elle tolère les sols humides, mais un bon drainage est essentiel à son succès. En nature, on retrouve cette plante dans des prairies, des champs et des zones boisées sèches.

    La plantation à l’intérieur est possible, mais il faut attendre environ 90 jours de croissance ou jusqu’à ce que le semis atteigne 2,5 cm de hauteur avant que l’on puisse transplanter à l’extérieur.

    Il est également possible d’en faire la culture en pots. En revanche, il faut savoir que la taille de la plante en pot n’a rien à voir avec la taille de la plante dans votre jardin. Plantée à même le sol de votre jardin, la plante sera beaucoup
    plus haute.

  • L’agastache fenouil mesure entre 75 et 125 cm de hauteur et produit des épis de fleurs de couleur violette. Les fleurs multiples sont densément entassées le long de ces épis floraux. Les fleurs individuelles sont minuscules et tubulaires et n’ont pas de parfum. Le long de sa tige carrée progressent des feuilles opposées ovales.

  • L’agastache fenouil est une plante très facile à cultiver qui demande très peu d’entretien. Elle supporte très bien la sécheresse et préfère les sols bien drainés. Assurez-vous donc de ne pas trop l’arroser. Laisser les fleurs fanées sur le plant qui laisseront tomber des semences au sol et ainsi assureront la régénération. En novembre, rabattez les tiges sèches au niveau du sol.

 

Asclépiade incarnate

L’asclépiade incarnate se retrouve dans les milieux humides tels que les marais, les fossés, les bords de cours d’eau et des lacs, contrairement à l’asclépiade commune qui préfère les sols secs et biens drainés.

ACHETER

  • L’asclépiade incarnate se retrouve dans les milieux humides tels que les marais, les fossés, les bords de cours d’eau et des lacs, contrairement à l’asclépiade commune qui préfère les sols secs et biens drainés.

    Il s’agit d’un type d’asclépiade moins envahissant que la commune, tout en restant une excellente plante hôte pour les chenilles et les papillons monarques et de nombreux pollinisateurs.

  • Les semences que nous vendons ne sont pas stratifiées. Pour maximiser leur taux de germination, nous vous recommandons de les stratifier avant de les planter.

  • Les semences stratifiées peuvent être semées dès que les risques de gel sont passés, de la mi-mai à juin. L’asclépiade préfère les températures fraîches, alors évitez de les planter pendant les mois les plus chauds de l’été (juilletaoût). Videz votre contenant de semences stratifiées sur le sol et assurez-vous que les graines soient recouvertes d’environ 5 mm de terre et espacées de 40 cm. Votre semence commencera à germer après 3-4 semaines.

    L’asclépiade pousse mieux en situation ensoleillée ou légèrement ombragée dans un sol humide de préférence. En nature, on retrouve cette plante en milieux humides comme les marais, les fossés, les rivages des cours d’eau et
    des lacs.

    La plantation à l’intérieur est possible, mais il faut attendre environ 90 jours de croissance ou jusqu’à ce que le semis atteigne 2,5 cm de hauteur avant que l’on puisse transplanter à l’extérieur.

    Vous n’avez pas stratifié vos semences? Plantez-les plutôt à l’automne avant le premier gel. L’hiver remplacera le processus de stratification au réfrigérateur, mais le taux de germination pourrait être réduit, les graines pourraient
    s’envoler ou être emportées par le ruissellement si vous les plantez à l’automne.

    Il est également possible d’en faire la culture en pots. En revanche, il faut savoir que la taille de la plante en pot n’a rien à voir avec la taille de la plante dans votre jardin. Plantée à même le sol de votre jardin, la plante sera beaucoup
    plus haute.

  • L’asclépiade incarnate atteindra une hauteur de 1 à 1,2 m à maturité. Les fleurs sont roses à mauve, parfois blanches et ont une odeur vanillée. La floraison se déroule de juillet à septembre. Comme sa floraison est tardive, l’asclépiade incarnate est un bon complément à l’asclépiade commune, qui fleurit plus tôt dans l’été. Après la floraison, la plante produit des gousses vertes et charnues, couvertes de protubérances souples. À l’automne, ces gousses sécheront et libéreront de longues soies pouvant porter les graines dans le vent. L’asclépiade incarnate se distingue de l’asclépiade commune par ses feuilles plus étroites et ses follicules plus longs, étroits et lisses.

  • Arrosez régulièrement en période de sécheresse et paillez leur pied pour garder la fraîcheur. Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison. En novembre, rabattez les tiges sèches au niveau du sol. Chaque année, stimulez la végétation avec un peu de compost.

Pour aller plus loin

1,2,3... plantez!

Contribuez à sauver le papillon monarque, une asclépiade à la fois!