Par Audrey Woods, Les Trappeuses

Crédit photo : Les Trappeuses

Toute petite, quand j’étais atteinte d’un gros rhume méchant et que mes voies respiratoires étaient bouchées, mes parents me massaient la poitrine et le dos avec la fameuse pommade au camphre, celle dans le pot bleu là, pour ne pas la nommer. Cette pommade, inventée il y a près de 100 ans aux États-Unis, est sans doute l’un des plus grands classiques de notre armoire de toilette occidentale. À en croire ses ingrédients actifs et son odeur rafraichissante, on pourrait penser qu’elle est ultra grano : camphre, eucalyptus et menthe. Mmmmm, bouffée d’air frais dans notre nez! Elle est également constituée de gelée de pétrole (gelée d’huile minérale ou pétrolatum), un sous-produit de l’industrie pétrolière. Il y a 100 ans l’impact du pétrole sur l’environnement était moins connu, mais aujourd’hui nous savons que son industrie contribue massivement aux émissions mondiales de gaz à effet de serre.

L’impact négatif de la gelée de pétrole sur la santé humaine n’est pas non plus à négliger. Pouvant être carcinogène et irritante, cette gelée minérale fait donc partie de la liste des 12 ingrédients à éviter dans les produits cosmétiques, proposée par la Fondation David Suzuki.

Quand notre rhume peut être mauvais pour l’environnement et notre santé à long terme, ça devient compliqué? Sachez que non. Il est possible de se mettre sous le nez un p’tit baume non cancérigène, qui ne favorise pas les changements climatiques. Ce qui est assez formidable, c’est qu’on peut facilement le fabriquer soi-même. Rappelez-vous que ce sont les petits gestes du quotidien qui changent le monde (#onvasauverlemonde)!

Voici ma recette de baume décongestionnant boréal (pour adultes) :

  • 2 c. à soupe (30 ml) de cire d’abeille (version végane : 1 c. à soupe de cire de candelilla)
  • 5 c. à soupe (75 ml) d’huile de tournesol Champy — locale et bio
  • 10 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea) — décongestionnante
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire (Picea mariana) — décongestionnante

Informez-vous sur les contre-indications des huiles essentielles avant de les utiliser. L’huile essentielle de sapin baumier est proscrite chez les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que chez les bébés. Quant à l’épinette noire, elle stimule les glandes surrénales.

Pour plus d’informations, consultez un aromathérapeute ou votre médecin et lisez le billet de Caroline des Trappeuses sur l’utilisation des huiles essentielles pour connaître vos alternatives.

Marche à suivre

Faire chauffer la cire d’abeille au bain-marie. Une fois la cire fondue, ajouter l’huile de tournesol et mélanger jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.

Retirer du feu assez rapidement pour que le mélange ne soit pas trop chaud. Ajouter ensuite les huiles essentielles. Bien mélanger.

La recette donne un total de 105 ml de baume. Couler ensuite dans un petit pot Mason (125 ml) ou autre. Vous pouvez entreposer votre baume décongestionnant à la température de la pièce. Dans un endroit sec et à l’abri de la lumière, il se conservera très longtemps. Vous en aurez même pour deux hivers entiers!

Avant de l’appliquer sur votre poitrine, votre dos ou sous votre nez, assurez-vous de faire un essai sur une petite région de votre peau pour vous assurer que vous ne réagissez pas aux huiles essentielles.

Faites la guerre à votre rhume et respirez en paix avec votre baume décongestionnant qui sent la forêt boréale!

À la prochaine!